La Loire accueil
Espace Presse
Espace Pédagogie
Espace Scientifique
Espace Tourisme
  

La Loire et ses affluents Le programme L'actualité La bibliothèque Partenaires

Vallée de l’Indre
Observer
Comprendre
Découvrir
Agir
Présentation du site

Accueil > La loire et ses affluents > Vallée de l’Indre >

PRÉSENTATION DU SITE

Présentation générale Menaces Actions Les sites d'intervention Les partenaires
Vallée de l’Indre


La rivière Indre présente une vallée encaissée occupée principalement par des prairies humides de fauche et de pâturage et quelques marais alcalins relictuels. Ces habitats hébergent une flore exceptionnelle (Renoncule à feuilles d’Ophioglosse, Gratiole officinale...) et une faune d’intérêt patrimonial (Râle des genêts, Sonneur à ventre jaune...) particulièrement sensibles à toute modification de l’utilisation agricole des sols. Sur cette zone d’intervention de 90 km, l’Indre présente, à partir de Châteauroux un cours en tresse puis, à l’aval de Buzançais, un cours à méandres. Cette zone présente un important enjeu pour l’adduction d’eau potable, en particulier pour l’agglomération castelroussine.


Plusieurs types de contraintes, dont des pressions maïsicole et populicole, l’extraction de granulats, des aménagements pour la protection de berges, la création de petites retenues et de biefs, ont conduit à des perturbations du fonctionnement des cours d’eau et principalement à l’enfoncement du lit mineur de ces affluents... Ceci a eu pour conséquence la raréfaction de milieux naturels caractéristiques, entraînant la raréfaction des espèces, tout aussi typiques, qui y vivaient.


Le Conservatoire a acquis 24 hectares et signé une convention avec la commune de Déols pour la gestion de plus de 7 hectares de prairies humides. Les prairies ont un rôle dans l’épuration des cours d’eau qui les jouxtent, il convient donc de maintenir leur ouverture et de limiter leur embroussaillement par un pâturage naturaliste. Pour cela un partenariat avec un agriculteur a été mis en place pour la gestion des Prairies du Montet quant à la gestion des Marais des Chènevières elle est assurée par un troupeau de chevaux camarguais. En plus de l’entretien, un suivi scientifique est mené sur les mares des Marais des Chènevières pour leurs intérêts batracologique et botanique. Parallèlement, le Conservatoire participe aux réflexions sur les fauches tardives dans les basses vallées de l’Indre. Un grand nombre de sorties de découverte, conférences, réunions publiques est réalisé pour expliquer les intérêts du pâturage naturaliste, et des chantiers de bénévoles permettent de faire découvrir ces espaces naturels protégés. L’Ecoparc des Chènevières, situé en contexte urbain, est en cours d’aménagement et sera très prochainement équipé de panneaux et d’observatoires.
Découvrir l’intégralité des actions menées de 2001 à 2006 en téléchargeant le document de synthèse


Prairie de Vaux - commune de Niherne (36) - Conservatoire du Centre
Prairies du Montet - commune de Déols (36) - Conservatoire du Centre
Prairies des Chènevières - commune de Déols, Châteauroux (36) - Conservatoire du Centre


Ministère de l’Ecologie et du Développement durable, Europe (FEDER, Life Loire nature), Agence de l’Eau Loire Bretagne, Conseil régional du Centre.

Contacts :
> Conservatoire du patrimoine naturel de la région Centre
30 rue de la Bretonnerie
45000 Orléans
Tel : 02 38 77 02 72
siege.orleans@conservatoire-espacesnaturels-centre.org



espèces emblématiques Castor Rainette Gomphe Sterne Brochet Fritillaire Peuplier noir

Plan du site Contacts Liens Mentions Légales Crédits