La Loire accueil
Espace Presse
Espace Pédagogie
Espace Scientifique
Espace Tourisme
  

La Loire et ses affluents Le programme L'actualité La bibliothèque Partenaires

Les carrières des vals de Vienne et Clain
Observer
Comprendre
Découvrir
Agir
Présentation du site

Accueil > La loire et ses affluents

OBSERVER

Fuligule morillon



Canard noir et blanc à petite huppe tombante à l’arrière de la tête, le Fuligule morillon est un plongeur qui cherche ses proies (mollusques et végétaux) dans la vase. Il apprécie les grandes étendues d’eau avec une végétation et une microfaune aquatique riches. C’est un nicheur rare en France (environ 600 couples). Pour se reproduire, elle recherche des plans d’eau de taille diverse, lacs, étangs, embouchures de rivières, mares prairiales ou industrielles, bassins de décantation, plans d’eau péri-urbain, pourvu que les oiseaux puissent bénéficier d’une certaine quiétude sur leurs sites de reproduction. En hiver, le Fuligule se concentre sur quelques grands sites, passant la journée à se reposer et la nuit à se nourrir. L’espèce, qui est chassable, est surtout vulnérable en période de nidification du fait du manque de tranquillité sur les zones humides susceptibles de l’accueillir lors de sa reproduction.

L’espèce a été reconnue nicheuse en Vienne pour la première fois en 2001.



Cette espèce vit dans les milieux suivants :

Locustelle tachetée



La Locustelle tachetée est une petite fauvette discrète difficile à repérer lorsqu’elle ne chante pas, d’une couleur brun olive vaguement striée dessus et d’un blanc cassé dessous. Son chant caractéristique ressemble à une stridulation d’insecte, monotone et aiguë. Insectivore, elle occupe des milieux très divers plus ou moins humides mais exige une configuration de la végétation bien particulière, une strate herbacée dense surmontée d’arbrisseaux ou de buissons clairsemés. Nicheuse en France, la Locustelle tachetée établit son nid à même le sol ou à faible hauteur et donne naissance à deux couvées. Cette espèce arrive en France début avril et repart dans ses quartiers d’hiver fin septembre. La principale menace pesant sur cette espèce réside dans la destruction de son habitat (défrichements au profit de l’agriculture intensive et de l’urbanisation).


Cette espèce vit dans les milieux suivants :


espèces emblématiques Castor Rainette Gomphe Sterne Brochet Fritillaire Peuplier noir

Plan du site Contacts Liens Mentions Légales Crédits